8 mars 2021 15h40 grève féministe

« Indispensables mais invisibilisées et sous payées, le 8 mars des premières de corvées »

Premières de corvées, nous voulons l’égalité maintenant !

Le 8 mars, ce n’est pas la journée de LA femme, ce n’est pas non plus la Saint Valentin ou la fête des mères… C’est la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, c’est le moment de se mobiliser pour gagner enfin l’égalité !

Cette lutte est indispensable, car nous sommes encore très loin de l’égalité entre les femmes et les hommes, particulièrement au travail : les femmes gagnent, en moyenne, toujours 25 % de salaire en moins ! Chaque jour, c’est comme si les femmes arrêtaient d’être payées à 15 h 40.

Dans la Fonction publique territoriale, les femmes perçoivent en rémunération nette moyenne 8,3% de moins que les hommes. La Fonction publique est très fortement féminisée avec plus de 62% de femmes, qui représentent 70% des plus bas salaires les faisant basculer dans la précarité et la pauvreté.

Pour les 23% de femmes qui sont à temps partiel, non complet et non choisi, leur salaire partiel rime avec précarité et faible autonomie financière. Assumant trop souvent l’essentiel des tâches ménagères, les femmes sont confrontées à des doubles journées.

Baisser la durée légale de travail à 32 heures sans perte de salaire et l’accompagner de politiques publiques de prise en charge de la petite enfance et de lutte contre les stéréotypes, c’est rapprocher le temps des femmes et celui des hommes et se donner les moyens de faire enfin de l’égalité femmes – hommes une réalité.

La fédération CGT des Services publics a des propositions pour que l’égalité entre les femmes et les hommes soit une réalité :
- une loi spécifique ;
- la revalorisation des grilles de rémunération des métiers à prédominance féminine afin d’accéder à l’égalité salariale et la reconnaissance des qualifications ;
- la titularisation des contractuel.le.s ;
- la reconnaissance de la catégorie active pour les professions à prédominance féminine dont la pénibilité est incontestable ;
- la suppression des ratios promus promouvables pour l’accession aux grades supérieurs (pouvant être la conséquence des temps partiels, des congés maternité) ;
- la revalorisation des pensions de retraite pour tous, notamment pour les femmes qui subissent le blocage de leur carrière et des bas salaires dans des métiers pénibles et peu reconnus ;
- l’arrêt de tout processus d’augmentation du temps de travail et sa réduction à 32h par semaine ;
- un budget dédié pour la revalorisation des filières à prédominance féminine ;

Le 2 mars 2021 à 13h, 2ème heure d’information syndicale « Invisibles mais indispensables, le 8 mars des premières de corvées » à retrouver sur https://www.facebook.com/ConfederationGeneraleTravail/

https://www.facebook.com/ConfederationGeneraleTravail

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s