Retraites : le vrai du faux

Pendant que certains accumulent les milliards, que les dividendes versés aux actionnaires explosent, on veut nous faire croire que ce serait à nous de combler un potentiel déficit du système de retraites. On nous prend pour des idiots.


Nous qui subissons déjà l’inflation, la précarité, le gel de notre régime indemnitaire, le tassement de nos grilles indiciaires et un point d’indice bien loin de compenser ces pertes, il faudrait qu’on travaille encore quelques années de plus pour un système qui pourtant n’a rien de défaillant.

On démêle le vrai du faux dans le discours du gouvernement.

  1. Le système de retraites est en danger : FAUX


2. La réforme a-t-elle vraiment pour but de « sauver » le système de retraites ? FAUX


3. On doit travailler plus longtemps parce qu’on vit plus longtemps : FAUX

À lire : Les contrevérités du gouvernement par la CGT Fonction publique, qui nous explique que « l’espérance de vie n’augmente plus vraiment depuis 2014, date de la dernière réforme des retraites. L’espérance de vie à la naissance des femmes s’est stabilisée et pour les hommes, elle est en légère hausse selon l’Insee.

Parallèlement, l’âge moyen de départ à la retraite, lui, augmente très nettement : il est passé de 61,3 ans en 2014 à 62,7 ans en 2022, selon le Conseil d’orientation des retraites. »

64,4 ans c’est l’âge moyen en bonne santé pour les femmes.
62,6 ans c’est l’âge moyen en bonne santé pour les hommes.

Partir à 64 ou 65 ans (si on a de la chance de travailler jusque là) ne nous permettra pas de profiter de notre retraite en bonne santé !

Vous voulez profiter de votre retraite et de vos petits enfants ? Mobilisez-vous !

4. Il n’y a pas d’autres moyens de financement : FAUX

L’argent il y en a, c’est juste une question de choix et de répartition…

  • +30% de hausse du budget de l’armée pour porter l’enveloppe à… 400 milliards..! On voit où se trouve la priorité du gouvernement, pas dans nos retraites, pas dans l’emploi, pas dans les hôpitaux, pas dans les services publics. [Source]

  • Si on arrivait à l’égalité salariale entre les femmes et les hommes, ce serait 5.500.000.000€ de recettes supplémentaires dans les caisses alors même que cette réforme injuste est une double peine pour les femmes qui seront davantage touchées en partant plus tard avec une pension plus faible.

    Le 8 mars, tous-tes ensemble, on envahit les rues contre la réforme des retraites, pour l’augmentation des salaires, contre les violences sexistes et sexuelles et en solidarité internationale avec les femmes du monde entier. Grève féministe !

  • Comme le revendique la CGT, en revalorisant le point d’indice de 10 %, en créant 10 % d’emplois de fonctionnaires sur les deux versants FPT et FPH (soit environ 300 000 agents), les ressources de notre système de retraite seraient abondées de 5 à 6 milliards d’euros ! La moitié du déficit prévu par le COR pour 2030 serait ainsi résorbée par cette amélioration de l’emploi public. [Source]

Par la grève et la généralisation des arrêts de travail, nous pouvons faire reculer Macron ! Le 7 mars, on bloque tout !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s